Paris 10 juin 2006

les arbres de Paris

Paris a l'immense privilège d'être la capitale la plus boisée d'Europe. Cette situation est le fruit d'efforts datant de plus d'un siècle.


Un patrimoine arboré exceptionnel...

L'importance du patrimoine existant (478 000 arbres) impose des travaux d'entretien considérables pour assurer sa préservation.

Le patrimoine arboré géré par la Direction des Parcs, Jardins et Espaces Verts comprend :
 
- les arbres d'alignement situés sur les voies publiques (92 000),
- les arbres des parcs et jardins (35 000),
- les arbres des cimetières (34 000),
- les arbres des talus du boulevard périphérique (8000 ),
- les arbres des établissements scolaires (6000) et sportifs (3 000)
- et enfin les arbres des deux bois de Boulogne et Vincennes (300 000).


Ce patrimoine arboré abrite aussi des arbres exotiques , très anciens ou d'espèce très rare .

Les arbres d'alignement de Paris représentent une palette végétale riche de près de 120 espèces et variétés différentes, réparties en plus de 40 genres.

Cette richesse floristique s'est particulièrement accrue depuis 1986, date à partir de laquelle 40 espèces et variétés nouvelles sont venues enrichir le patrimoine urbain.

Puce environnementQuelles sont les essences d'arbres les plus fréquentes à Paris ?

Après le platane (39 %), les quatres autres essences que l'on rencontre à Paris sont : le marronnier (16 %), le tilleul (9 %), le sophora (9 %) et l'érable (6 %).

Progressivement, de nouvelles essences adaptées (micocoulier de Provence, charme, noisetier de Byzance, poirier de Chine, ginkgo biloba) se substituent à celles qui prédominent. La rénovation des alignements permet d'accélérer ce processus.

Puce environnementAccroîre la Biodiversité :
L'accroissement de la biodiversité à Paris constitue la prévention la plus efficace pour réduire la fragilité du patrimoine arboré face aux épidémies. En effet, la part excessive du platane à Paris (39 % des 92 000 arbres d'alignement) fait craindre, face à la progression du chancre coloré à partir du sud de la France, une catastrophe plus grave que celles qui se sont déjà produites au début du siècle avec la verticilliose de l'ailante ou depuis les années 1970 avec la graphiose de l'orme. La présence du chancre coloré est avérée au nord de Lyon.

Gestion informatisée

Une base de données informatisée permet d'établir une "carte d'identité" de chaque arbre d'alignement...

Puce environnementUne "carte d'identité informatique" pour chaque arbre :


Améliorer la gestion des arbres d'alignement implique de suivre en temps réel l'évolution de chaque arbre. Une base de données informatisée sur tous les arbres d'alignement de Paris est opérationnelle depuis l'an 2000.

Chaque arbre sera suivi par sa " carte d'identité informatique " regroupant toutes les informations concernant sa date de plantation, ou de transplantation, les arrosages successifs, les élagages, les maladies diagnostiquées, les traitements phytosanitaires, l'inoculation de champignons mycorhiziens pour favoriser la croissance, les traumatismes éventuels dus aux sels de déneigement ou aux chocs des véhicules, et fera l'objet d'une notation régulière concernant son état phytosanitaire pour faciliter le diagnostic des arbres dangereux ou très dépérissants.

L'utilisation d'un logiciel d'interface et la mise en réseau des trois subdivisions et des neuf ateliers permettront une décentralisation du fichier informatisé et des mises à jour régulières de la base de données.

Puce environnementUne "étiquette électronique" installée dans le tronc des arbres :

La fiabilité des informations ainsi recueillies améliorera considérablement la planification des interventions grâce au traitement statistique en temps réel des différentes populations d'arbres reliées par un facteur commun (espèces, maladies, etc.).

La mise en place de cette base de données informatisée est précédée de l'installation d'un transpondeur (étiquette électronique) dans le tronc de chacun des 92 000 arbres d'alignement de Paris.

En effet, l'identification et le repérage précis sur le terrain des arbres d'alignement sont indispensables pour disposer d'informations fiables et géoréférencées au niveau de la base de données.

Tous les arbres d'alignement ont été équipés de transpondeurs qui permettent un marquage précis alliant la fiabilité, la longévité, l'absence de vandalisme et de maintenance, sans perturber la croissance des arbres.

Les données sont enregistrées par les agents sur le terrain dans des ordinateurs de poche avant d'être transférées dans l'ordinateur central pour les traitements statistiques et la cartographie associée (Arc View).

Accroissement du patrimoine arboré

Les arbres ne sont pas éternels, surtout en ville ! Beaucoup d'espèces ornementales vivent moins de cent ans. A Paris, ce sont environ 1500 arbres qui sont remplacés chaque année...


Puce environnementRemplacer et planter de nouvelles rues :
Le remplacement des arbres morts, dangereux ou très dépérissants est une condition essentielle pour assurer le maintien quantitatif du patrimoine arboré.

Les arbres plantés sur les 1400 voies publiques ayant une durée de vie moyenne de l'ordre de 60 ans, un nombre incompressible de 1 500 arbres en moyenne est à prévoir en remplacement chaque année (soit 1,6 % du patrimoine).

Au cours des cinq dernières saisons de plantations (1999 à 2003 ), ces remplacements ont porté sur 1498 arbres par an en moyenne. En effet, le remplacement systématique à l'unité des arbres abattus dans certains alignements anciens conduisait parfois à une grande hétérogénéité dans les plantations. En outre, les jeunes sujets plantés sous l'ombrage trop dense de leurs voisins se développaient difficilement (accroissement divisé par trois, mortalité juvénile accrue). Enfin, il était parfois nécessaire d'augmenter l'intervalle de plantation entre les arbres pour éviter des interventions trop fréquentes, coûteuses et mutilantes, ce qui conduisait à réduire leur nombre au profit d'une amélioration de la qualité.

Lorsque des remplacements isolés n'étaient plus possibles mais concernaient un nombre d'arbres trop important dans l'alignement, des opérations groupées de rénovation sur la totalité de l'alignement ont été réalisées. Par ailleurs, les plantations dans les voies nouvelles et les créations d'emplacements nouveaux dans des alignements existants (428 arbres par an en moyenne) entraînent un accroissement net du patrimoine de 0,5 % par an.


Puce environnementEntretenir le parcs et jardins, les cimetières et les établissements scolaires :

 
Les arbres des parcs et jardins font également l’objet d’un suivi attentif : 2 854 arbres ont été plantés contre 2 348 abattus au cours des cinq dernières années, soit un solde positif de 101 sujets par an en moyenne (accroissement net du patrimoine de 0,3 % par an).

Dans les cimetières parisiens, 3277 arbres ont été abattus entre 1999 et 2003; 1722 d'entre eux sont tombés au cours de la tempête de 1999. Entre 1999 et 2003, 3292 arbres ont été replantés, dont 1700 en compensation des pertes dues à la tempête. L'accroissement a été de 15 arbres, soit 3 par an en moyenne. En 2002/2003, 729 arbres ont été abattus et 829 replantés, ce qui représente un accroissement net de 50 arbres par an, soit 0,14% par an environ.

Enfin, dans les établissements scolaires et sportifs, on observe une stabilisation du patrimoine arboré (les plantations compensant les abattages).
En revanche, sur les talus du boulevard périphérique, le trop faible écartement entre les arbres initialement plantés et les difficultés d'arrosage pour des raisons de sécurité, expliquent le non remplacement de certains arbres abattus au cours des cinq dernières années (solde négatif de 107 arbres par an).

Globalement, en excluant les deux bois, le capital arboricole de la Ville de Paris s'accroît chaque année de 460 arbres en moyenne (+ 0,3 %).

Protection

L'espace urbain est un milieu hostile pour l'arbre... Des protections efficaces sont mises en place pour protéger les arbres des nuisances urbaines.

Préserver ce patrimoine arboré, c'est aussi assurer la protection des arbres contre les agressions liées aux activités humaines.

Puce environnementLe trottoir, lieu de vie de l'arbre :

La place de l'arbre sur le trottoir est soigneusement étudiée de façon à réduire les risques de chocs provoqués par les véhicules. Il est également nécessaire d'empêcher le tassement de la terre autour des arbres, qui entraîne une mauvaise aération du sol et un dépérissement de l'arbre.
Des protections efficaces sont mises en place : la grille au sol permet d'éviter le compactage du sol tout en laissant passer l'eau et l'air, et les corsets protègent l'écorce contre les chocs.

Puce environnementPendant un chantier :

La réalisation des chantiers (parcs souterrains, canalisations...) nécessite une vigilance accrue pour la protection des arbres situés à proximité. Un cahier des charges des mesures de protection à prendre avant de commencer les travaux a donc été élaboré. Ce document est systématiquement repris dans les protocoles conclus avec les concessionnaires de réseaux.

Puce environnementPendant l'hiver :

Pendant l'hiver, l'utilisation des sels de déneigement pour les trottoirs plantés a provoqué dans le passé des hécatombes, dans les populations de platanes notamment. Cette pratique a été définitivement proscrite et des études sont en cours sur le remplacement du sel par des produits déglaçants et déneigeants moins toxiques.

 

Techniques de diagnostic

Afin de garantir la sécurité du public et la longévité du patrimoine arboré, des techniques toujours plus performantes sont employées pour détecter les arbres malades...

Puce environnementUne expertise systématique :

  
La surveillance des arbres d'alignement, ainsi que celle des arbres des parcs et cimetières, est réalisée à l'occasion de chaque intervention d'entretien des bûcherons-élagueurs de la Circonscription de l'Arbre Urbain (soins, élagages...) et de façon systématique au cours des deux campagnes annuelles (juin et août) de marquage des arbres morts, dangereux ou très dépérissants qui feront l'objet d'un abattage au cours de l'automne ou de l'hiver.

Tous les arbres font l'objet d'un élagage régulier pour éliminer les charpentières malades et les bois morts qui présentent un danger pour les passants.

Puce environnementL'utilisation des nouvelles techniques d'aide au diagnostic :

La compétence des bûcherons-élagueurs et des agents de maîtrise de la Ville permet de garantir la fiabilité des expertises.

Toutefois, lorsqu'il y a un doute, l'utilisation de nouvelles techniques d'aide au diagnostic telles que le résistographe, qui permet de détecter les pourritures du bois dans l'axe du sondage, offre une sécurité accrue pour le public en validant les expertises.

D'autres techniques d'aide au diagnostic portant sur le repérage des cavités dans les troncs et les racines, et le positionnement du système racinaire dans le sol, sont en cours d'expérimentation avec la Compagnie Générale de Géophysique et le B.R.G.M. (radar géologique).


Le hasard faisant bien les choses: rencontre avec le bucheron chef de la ville de Paris

Le dossier complet sur les arbres de Paris  est consultable sur  arbres à Paris

 

Retour