Les libellules

 
Orthétrum réticulé femelle (Orthetrum cancellatum)                          Cliché Céline Ménard
Photo prise à Mont-Bernenchon

Ces insectes appartiennent à l'ordre des Odonates (= mâchoires dentées) et comptent environ 5600 espèces connues au monde ; 140 en Europe et seulement 85 se développent avec certitude en France.
        Agrions, demoiselles et libellules sont les noms communs attribués à ces insectes ailés dont les larves aquatiques vivent dans les mares, les étangs, les marais, les ruisseaux, les rivières, ...

Quel intérêt ?


       Les libellules comptent parmi les invertébrés les plus universellement connus. Ces insectes constituent en effet un sujet passionnant d'observation et de recherche aussi bien pour le naturaliste que pour le scientifique. Ils présentent ainsi de nombreux aspects particulièrement intéressants :

 

     Une lointaine Origine : ces insectes existaient sous des aspects assez semblables à ceux que l'on peut observer aujourd'hui, bien avant les abeilles et les papillons (sous leurs formes actuelles), bien avant les dinosaures, il y a plus de 280 millions d'années !

    - Une Morphologie unique dans le règne animal. Chez la Larve : le labium articulé permettant la préhension des proies ; le système de déplacement par refoulement de l'eau du rectum, etc. (le " masque " articulé des larves, ...). De la Larve à l'Adulte : les systèmes respiratoires aquatiques et aériens ; le mécanisme de la métamorphose. Chez l'Adulte : la structure de la vision (yeux composés, ocelles) ; le mécanisme du vol ; celui de l'accouplement.


.....Des comportements originaux et particuliers. Les parades sexuelles ; l'accouplement ; la " protection " des femelles par les mâles durant la ponte ; le comportement territorial des mâles ; les migrations, les facultés adaptatives élevées aussi bien sur le plan de la nature de l'habitat que sur celui des conditions extérieures régnant sur celui-ci (climat, etc.), etc.

   - Un intérêt environnemental exceptionnel. Des espèces remarquables, parfois véritables " fossiles vivants " (Népal, Japon, Australie, etc.), des reliques boréo-alpines ou biogéographiques (Europe, etc.), ... dont les populations sont souvent réduites ou isolées, peuplent encore notre monde. Les libellules sont également de plus en plus utilisées en tant qu'" outil de gestion " pour guider le gestionnaire d'espaces naturels dans le cadre des actions de restauration ou de gestion des milieux aquatiques dans le but d'améliorer la diversité biologique de ces habitats.

   - Un Patrimoine biologique à sauvegarder. D'une manière plus générale, le développement de l'homme réduit peu à peu le territoire vital de ces insectes sur l'ensemble de la planète (destruction ou dégradation de leurs habitats larvaires) ; des espèces sont aujourd'hui menacées et nous avons un devoir moral de sauvegarde de ce patrimoine naturel particulier.

Page suivante

accueil retour à l'accueil