Invertébrés aquatiques

 

LES INVERTÉBRÉS AQUATIQUES

La rivière, l'étang ; la mare sont des milieux de vie !

Dans les milieux aquatiques, les invertébrés sont souvent méconnus, bien qu'ils soient d'une grande importance pour la compréhension des écosystèmes et de leur fonctionnement.
Les invertébrés d'eau douce forment un groupe d'animaux extrêmement variés, mais souvent peu visibles. Toutefois, bien qu'on les remarque peu, ils jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes aquatiques. Sans eux, la rivière telle que nous la connaissons n'existerait pas.

Par exemple, les insectes aquatiques recyclent des nutriments dans la rivière. Ils consomment des bactéries ainsi que des matières mortes et en décomposition, puis ils sont à leur tour une source d'alimentation pour d'autres animaux et pour certaines plantes.

Nombre d'invertébrés aquatiques qui vivent dans la rivière ou l'étang sont des insectes au stade larvaire, comme les phryganes, les éphémères, les libellules, les moustiques et les chironomes. On y trouve également beaucoup d'autres invertébrés comme les écrevisses, les vers, les moules, les escargots et les sangsues.

Parmi les invertébrés les moins visibles, et peut-être les moins connus de la rivière, figurent plusieurs crustacés, notamment les amphipodes, les arthropodes et les ostracodes, de même que les vers plats et les mites d'eau.

Les invertébrés aquatiques ont des habitudes alimentaires très variées, depuis les détritivores et les filtreurs jusqu'aux herbivores et aux prédateurs. Ces derniers se nourrissent d'autres invertébrés ou même de petits vertébrés, comme les têtards, les grenouilles et les petits poissons.

Les insectes aquatiques indicateurs de pollution


 Ce sont aussi d'excellents indicateurs de la qualité du milieu. Par leur présence, ils nous renseignent sur la qualité de l'eau.

De l'oeuf à l'insecte

Chez les insectes, l'oeuf se transforme en adulte en subissant une série de transformations successives qu'on appelle la métamorphose. Cette métamorphose est dite complète lorsque des changements importants surviennent au cours du développement. Elle est dite incomplète lorsqu'il y a peu de différence entre le jeune insecte et l'adulte.

Métamorphose complète
Stades : oeuf, larve, pupe ou chrysalide, adulte
Chez les insectes à métamorphose complète, la larve et l'adulte sont généralement si différents qu'il est parfois difficile de les apparenter. La larve porte différents noms selon le groupe d'insectes. La larve du papillon est appelée chenille, celle de la mouche, asticot, et celle du coléoptère, ver blanc.

Le développement consiste en une série de mues, en une augmentation de taille et parfois même en des modifications de la couleur. La dernière mue donne une pupe ou chrysalide qui est généralement inactive et ne se nourrit pas. De la pupe ou chrysalide émergera l'insecte adulte.

Par exemple, les papillons nocturnes,  les coléoptères ainsi que les mouches, les moucherons et les moustiques sont des insectes à métamorphose complète.

La métamorphose de ces insectes peut s'accomplir en quelques heures ou, au contraire, s'échelonner sur quelques années, selon l'espèce, l'habitat, la température, etc.

Métamorphose incomplète
Stades : oeuf, nymphe, adulte
Chez les insectes qui subissent une métamorphose incomplète, la larve, appelée nymphe, ressemble à l'adulte dont elle diffère principalement par la taille et les proportions du corps. Un exemple de ce développement est la métamorphose de la punaise.

Bien qu'elles soient classées parmi les insectes à métamorphose incomplète, les éphémères, les libellules et les demoiselles font figure d'exception dans ce groupe. La nymphe et l'adulte de ces insectes présentent des ressemblances, certes, mais aussi plusieurs différences liées entre autres au fait que la nymphe vit dans l'eau tandis que l'adulte vit hors de l'eau.

 

 

 

Quelques espèces

 

Soirée insectes aquatiques