Lestrem
Nature  

    

  

 

Association loi 1901 agréée par le Ministère de l’Environnement pour le Nord et le Pas de Calais
117 rue de la Croix Marmuse  62136  Lestrem

Tel
: 03 21 26 14 69  Messagerie :  Lestrem-nature@wanadoo.fr
internet :http://site.voila.fr/LestremNature
ou www.lestrem-nature.org   SIRET : 433 925 039 00011

  Corridorinfo

  

  

Janvier   2004 

 

Deux associations Lestrem Nature et RéAgir pour un projet pertinent à plusieurs niveaux : 
environnement, territoire , économie et action sociale. 

Environnement

- Entretien écologique et restauration de milieux humides .
- Reconquête environnementale et écologique des espaces dans le cadre de la « trame verte - trame bleue régionale".
- Création de connexions biologiques.
Réalisation d’un plan de gestion concerté.
-
Suivi écologique, gestion des habitats et des  espèces.
- Education à l’environnement : information sensibilisation, action avec les écoles.

Territoire

Les territoires de Lestrem, Mont-Bernenchon, Vieille Chapelle, La Couture, Hinges  présentent un ensemble remarquable d’habitats humides homogènes. Ces milieux sont menacés.

La faune, la flore et les habitats sont d’intérêt régional à international.  

L’avifaune nicheuse et hivernante sur ces communes est exceptionnelle.

Les actions menées ont valeur d’exemple pour le Pays Cœur de Flandre auquel adhère la commune de Lestrem.

Economie

-         Création d’emplois pérennes

-         Prévention des risques d’ inondation avec un entretien et un suivi de réseau continu

-         Un entretien régulier et moins coûteux avec des techniques douces et respectueuses des habitats

-         Mise en valeur des nouveaux savoir-faire pour la gestion des milieux

-         Valorisation du territoire et mise en valeur des atouts touristiques

 

Social  
Pérennisation d’emplois

RéAgir travaille pour pérenniser plusieurs  de ces emplois au sein même de l'association, dans le cadre de contrats à durée déterminée d'insertion (CDDI) dans un premier temps puis, de contrat à durée indéterminée de droit commun. RéAgir sera donc amenée à se transformer en structure mixte : une partie de son activité relèvera du secteur concurrentiel. Cette transformation est prévue pour l'année 2004.  

Professionnalisation des salariés 

Les salariés de l'équipe corridor participent à la formation CAPA Aménagement et Entretien de l'Espace Rural (AEER) au CFPPA de Radinghem. Le groupe est composé de six salariés de RéAgir et complété par des salariés de CIPRES.

Les travaux réalisés en novembre 2003 
par l’équipe corridor de RéAgir  

Restauration et entretien de milieux humides :
 
le programme pluriannuel des travaux cofinancé par l’Agence de l’Eau Artois Picardie et le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais.

Travail

Lieu

Nombre de jours Période
Elagage et abattage de saules 7 arbres dont une taille têtard Béthune : siphon Lawe

11,5 j/h

5/11 au 18/11
Abattage de 16 peupliers et 2 saules blancs. Essars : rue Sèche 25 j/h 21/11 au 9/12
Réimplantation de végétaux aquatiques : repiquage des plantations mises en godets préalablement. Lestrem :Courant Delbecque, Rue des Rivières,Grand Chemin, Grand Voie, Rue de Paradis, Rue de Derrière, Croix Marmuse, Rue Boulet et Gène Duène, Rue du Taye, Rue du Moulin. 14,5 j/h 4/11 au 12/11
Réalisation et pose de tables en saules blancs Lestrem : chemin de randonnée 2 j/h

3/11

Enlèvement des atterrissements, végétations et branchages

Hinges : Turbeauté 

20 j/h 

2 ème quinzaine novembre
Entretien roselières : brûlage, utilisation des bottes de roseaux pour le fascinage chemin de randonnée et pour l'ensilage des endives Bassins VNF Mont-Bernenchon 5 j/h 24/10 et 13/11
Abattage d'arbres (ouverture du milieu) Bassin VNF Mont-Bernenchon 8 j/h 9/11 et 10/11

Surveillance réseau avec enlèvement d'embâcles .

Lestrem : courant des Houssières et courant du Val 

j/h 4/11 et  5/11

Curage doux

Lestrem : fossés de l'Epinette et rue du Taye. 3 j/h 4 au 6/11
Débroussaillage (buissons). Festubert : courant du Plantin. 4,5 j/h 19/11 et  20/11

Nettoyage détritus .

Lestrem : fossés et voies publiques 28 j/h 1/11 au 30/11

Les travaux réalisés en décembre 2003
 
par l’équipe corridor de RéAgir

Travail  Lieu  Nombre de jours  Période 
Poursuite du chemin pédestre : tailles d'arbres, pose de pieux, pose clôture, fascinage roseaux 

Lestrem : circuit des calvaires

27,5 j/h

3/12 au 22/12

Nettoyage détritus Lestrem : fossés et voies publiques 16 j/h 1/12 au 19/12

Elagage et grattage du fonds Entretien de roselières

Mt Ber : mares et étangs 16 j/h 1/12 au 4/12
Surveillance réseau avec rapport : descente de la Lawe La Lawe de Essars à La Gorgue 9 j/h 5/12 au 9/12
Entretien plantation et terres pleins Festubert 8,5 j/h

18/12 et 19/12

Nettoyage champs suite travaux de curage Violaines 2,5 j/h

4/12

Nettoyage voies publiques Festubert 7 j/h 10/12
Nettoyage voies publiques Laventie 9,5 j/h 12/12 et 15/12

Les animations dans les écoles pour l’année scolaire 2003-2004 

Mois 

écoles 

thèmes 

niveaux 

octobre 

 

La Fosse Lestrem 

Etude du paysage CM1 et CM2 

La Fosse Lestrem 

Milieu de vie et corridors biologiques 

CM1 et CM2 

Paradis Lestrem 

Etude du paysage CM1 et CM2 

Paradis Lestrem 

Milieu de vie et corridors biologiques  CM1 et CM2
Vieille Chapelle 

Insectes aquatiques 

1 classe CE1-CE2-CM1-CM2

novembre   Institut Agricole d’Hazebrouck  

Chantier école : fauche de roselière à  Mont-Bernenchon

1ère STAE  

Saint-Paul Lestrem   Les arbres en hiver  

CP-Maternelle 2 classes  

Mont-Bernenchon  

Les arbres en hiver  

Petite et moyenne section  1 classe  

janvier  

Institut Agricole d’Hazebrouck Chantier école : fascinage des berges d’une mare avec des bottes de roseaux.  

1ère STAE  

Saint-Joseph Lestrem  

Etude du paysage  

CM1 et CM2   2 classes  

février  

Saint-Joseph Lestrem

 

Milieu de vie et corridors biologiques   CM1 et CM2   2 classes  
Centre Lestrem   Les arbres en hiver  

CP-Maternelle 2 classes  

Mont-Bernenchon   animaux du sol et composteurs  

CE2-CM1-CM2 1 classe  

mars

 

Toutes les écoles de Lestrem   Journée mondiale de l’eau   Tous niveaux  
avril   Mont-Bernenchon   Découverte d’une zone humide   Maternelle-CP-CE1  
1 classe  
Centre Lestrem  

Animaux du sol  

CE1-CE2   2 classes  

Saint-Joseph Lestrem  

Animaux du sol  

CE1-CE2   2 classes  
La Fosse Lestrem  

Animaux du sol  

CE2  1 classe  

  Mont-Bernenchon  

Animaux du sol  

Maternelle-CP-CE1  
1 classe  

mai   Vieille Chapelle  

Animaux du sol  

Maternelle-CP-CE1  
1 classe  

Herbicide et pollution de l’eau :  
du glyphosate
dans l’eau de boisson au Danemark

   L'herbicide le plus en vogue au Danemark est en train de polluer l'eau du sous-sol beaucoup plus vite que ce qu on croyait. L'agriculture répand tous les ans 800 tonnes de glyphosate actif dans les herbicides.  

                Le Ministre de l'Environnement envisage de prendre des mesures.  

Au Danemark, les ressources en eau potable sont menacées de manière imprévue. 

 Le glyphosate, qui se trouve dans les herbicides les plus courants utilisés par les particuliers et les fermiers pour se débarrasser du chiendent et des chardons dans leurs champs après récolte, est en train de s'infiltrer dans le sol et pollue l'eau à une vitesse 5 fois plus rapide que Ies normes autorisées pour l'eau potable. Ceci ressort des tests non encore publiés, menés par l'Institut de Recherches Géologiques Danois. On croyait que les bactéries du sol décomposaient le glyphosate avant qu'il n'ait atteint l'eau souterraine.  

 Quand  on répand du glyphosate dans les champs en respectant les normes, on a constaté qu'il est entraîné dans l'eau avec une concentration de 0,54 microgramme par litre. C'est le Ministre  l'Environnement qui avait fixé ces normes en se fiant aux recherches personnelles des producteurs.

On en déjà trouvé dans les puits de la région de Roskilde et de Storstroms ainsi que dans le district de Copenhague.

Le  professeur Mogens  Henze,  Directeur  de  l'institut  Pour l'Environnement dit que d'ici 5 ou 10 ans, il faudra que le Service Hydraulique purifie l'eau si l'on veut que les Danois puissent la boire. Les résultats montrent que le glyphosate pollue l'eau mais on ne voit que la partie émergée de l'iceberg car le glyphosate ainsi que plusieurs autres produits chimiques sont en train de progresser sous le sol. Les politiques se doivent de surveiller l'agriculture et de prendre des mesures pour avoir de l'eau propre. On ne peut blâmer les agriculteurs qui n'ont utilisé que les produits autorisés.

envoyé par John  SAIT ~the Scottish Beekeeper - juillet 2003.  

M Attention ! Le glyphosate n’est pas un produit  typiquement danois !  
On le trouve aussi chez nous !!  

Cherchez la marque!  

Abeilles : confirmation de la toxicité du gaucho ! 

 
Au terme de son travail d'expertise sur la mortalité des abeilles en France, le Comité Scientifique et Technique, mis en place au ministère de l'Agriculture, a rendu le 18 septembre 2003 son rapport final sur l'"Imidaclopride/Gaucho" utilisé en enrobage de semences.
Très claires, les conclusions valident les analyses de résidus d'imidaclopride dans les végétaux traités.
Le Comité Scientifique et Technique conclut que ces résultats "sont en accord avec les observations de terrain rapportées par de nombreux apiculteurs en zone de grande culture (maïs, tournesol), concernant la mortalité des butineuses, leur disparition, leurs troubles comportementaux et certaines mortalités d'hiver".
  

La nouvelle confirmation officielle d'une présence du neurotoxique dans les végétaux traités, en corrélation directe avec la décimation du cheptel apicole français, rend plus inacceptable que jamais le maintien du produit sur le marché. Cette confirmation intervient opportunément au moment même où plusieurs instructions pénales, ouvertes à Paris et en Midi-Pyrénées, mettent gravement en cause les contrôles opérés par l'administration et la légitimité des homologations délivrées.
Le Comité Scientifique et Technique entreprend dès aujourd'hui, 19 septembre, ses travaux sur le Fipronil/Régent également mis en cause dans ces instructions pénales et commercialisé depuis 1995 sur une simple autorisation provisoire.
L'affaire dite "du gaucho", qui dure depuis plus de 7 ans, a coûté aux contribuables quatre millions d'euros de financement de recherches post-homologation, a entraîné la ruine de beaucoup d'entreprises d'apiculture et des préjudices considérables pour tous les apiculteurs. Elle met en évidence les carences intolérables du service des homologations des produits phytosanitaires en France.
Cette situation extrêmement préoccupante pour la santé publique comme pour la défense de l'environnement, ne peut perdurer. Les Pouvoirs Publics doivent prendre des décisions immédiates pour établir un climat de confiance et la transparence nécessaire.
Le président de l'Union Nationale de l'Apiculture Française,
Jean-Marie SIRVINS.
  

 

 

Retour à l'accueil