Ensemble pour gérer le territoire

Corridors biologiques : Mont-Bernenchon – Lestrem – Vieille Chapelle

 Compte rendu du comité de pilotage du 14 Mai 2003

 Matin 9h à 12 h30

Présents : Marc Delannoy maire de Lestrem, Alain De Jonckheere maire de Vieille Chapelle, Paul Marie Delforge maire adjoint de Mont-Bernenchon, Mr Gombert maire adjoint de Mont-Bernenchon, Désiré Marquilly maire adjoint de Lestrem représentant le SIAAAH,  Hugo Fourdin Conseil Régional Nord-Pas de Calais, Fabien Martin DIREN Nord-Pas de Calais , Denis Durlin Fédération des Chasseurs du Pas de Calais, Marion Decramere Pays Cœur de Flandres, Damien Bourdon  Société de Chasse de Mont-Bernenchon, Michel Evrard  association RéAgir, Philippe Blondiaux  association RéAgir, Fabrice Soty La Chaîne des Terrils , Céline Ménard La Chaîne des Terrils,  Jean-Louis Wattez Lestrem Nature, Jacky Poulle Lestrem Nature, Nadine Wattez Lestrem Nature, Sylvie Cheyrezy Lestrem Nature.

Excusés : Marie-Calude Duhamel maire de Mont-Bernenchon , Jean-Michel Drumez Agence de l’Eau , Michel Ropital VNF, Philippe Brouteele maire adjoint de Lestrem, Louis Bariselle président du SIAAH.

q       Présentation de la journée
q       Lecture du message de Monsieur Parmentier, délégué de la Fondation de France, expliquant l’absence, pour raison d’éthique,  de représentation de la fondation dans les comités de pilotage qu’elle finance .

Visite des trois sites ( Vieille Chapelle, Lestrem et Mont-Bernenchon ) : ce qui a été fait et ce qu’il reste à faire
Après-midi  14 h 30  à 17 h

 Comité de pilotage 

Présents  Alain De Jonckheere maire de Vieille Chapelle, Paul Marie Delforge maire adjoint de Mont-Bernenchon,   Hugo Fourdin Conseil Régional Nord-Pas de Calais, Isabelle Doresse DIREN Nord-Pas de Calais , Denis Durlin Fédération des Chasseurs du Pas de Calais, Marion Decramere Pays Cœur de Flandres, Damien Bourdon  Société de Chasse de Mont-Bernenchon, Claude Jougleux  ornithologue , Michel Evrard  association RéAgir, Philippe Blondiaux  association RéAgir, Fabrice Soty La Chaîne des Terrils , Céline Ménard La Chaîne des Terrils,  Jean-Louis Wattez Lestrem Nature, Jacky Poulle Lestrem Nature, Nadine Wattez Lestrem Nature, Sylvie Cheyrezy Lestrem Nature.

Excusés : Marie-Calude Duhamel maire de Mont-Bernenchon , Jean-Michel Drumez Agence de l’Eau , Michel Ropital VNF, Philippe Brouteele maire adjoint de Lestrem, Louis Bariselle président du SIAAH.

1.      Les corridors biologiques à Lestrem, Mont-Bernenchon et Vieille Chapelle : historique et présentation des sites , les études et les travaux réalisés , les projets en cours , les objectifs du plan de gestion pluriannuel concerté : montage powerpoint (  document donné en annexe ) 

 2.    Michel Evrard rappelle la dimension sociale du projet. 

3.      Hugo Fourdin précise la politique « Trame Verte » du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais dans le cadre du schéma d’aménagement du territoire et son expérimentation  par les corridors biologiques. Les travaux réalisés à Lestrem ont aidé à définir la politique du Conseil Régional . Il faut répéter ce qui s’y déroule et avoir des interconnexions. Il faut noter la dimension européenne puisqu’un travail est engagé avec le Kent. 

4.      Isabelle Doresse de la DIREN Nord-Pas-de-Calais a noté l’exemplarité de l’action mais ne se peut s’engager sur une aide financière compte tenu de l’absence de crédits au titre des investissements. 

5.      Les attentes des différents acteurs

a.      Paul Marie Delforge pour la commune de Mont-Bernenchon

q       La gestion des niveaux d’eau  dans les étangs est à intégrer dans le plan de gestion. Pour le dépôt 53 notamment , il y a des craintes pour la solidité des digues . Il faudrait un exutoire , un trop plein.

q       Le passage des chevaux déstabilise les digues . Des barrières doubles permettraient d’interdire l’accès.

q       Les problèmes d’accueil du public sont importants : déchets , feux de camp, chiens en liberté, vandalisme , bandes de jeunes avec canettes de bière. Des dérangements importants pour les oiseaux sont soulignés par Claude Jougleux.

q       L’interdiction de pêcher n’est pas respectée. Il faut remettre les panneaux en état. Monsieur Lecocq du Conseil Supérieur de la Pêche sera invité au  prochain comité de pilotage pour étudier la possibilité de faire intervenir un garde fédéral.

q       La réalisation d’un observatoire sans toit entre les dépôts 51 et 52  a été appréciée.

q       La mairie de Mont-Bernenchon souhaite avoir plus d’informations sur les actions projetées et notamment être avertie  des opérations de comptages d’oiseaux sur le site des dépôts VNF.

                     b.      Jean-Louis Wattez Lestrem Nature

q       la mise ne place progressive d’une gestion différenciée est souhaitée notamment pour le fauchage des fossés afin de protéger la végétation aquatique.

q       Il faudrait amener VNF à mettre en place une gestion différenciée au bord du canal. La question sera posée à Annick Makala et Michel Ropital.

q       Hugo Fourdin  propose de voir avec le Conseil Régional le financement d’une plaquette d’information à diffuser dans les trois communes.

                  c.       Alain De Jonckheere souligne la nécessité de former le personnel communal pour la fauche sélective et faire évoluer  la notion de beau et de propre .

                   d.      Philippe Blondiaux aborde le problème du fauchage des roselières dans les dépôts VNF de Mont-Bernenchon . Il préconise un fauchage avec récupération des bottes de roseaux au lieu du girobroyage actuel. Damien Bourdon rappelle que la réalisation de layons est nécessaire pour les battues au lapin , au nombre de quatre dans l’année ( deux en décembre et deux en janvier). Une concertation avec les chasseurs doit se mettre en place afin de définir l’époque la plus favorable et les secteurs à faucher. Hugo Fourdin  propose de prévoir un investissement en matériel  pour remplacer le girobroyage. 

                e.      Denis Durlin  aborde le problème du remembrement agricole envisagé dans le cadre de la réalisation de la route Béthune Lestrem , la nécessité d’intégrer les corridors biologiques , de définir les sites intéressants et d’étudier les compensations . Il faudrait intégrer des agriculteurs dans le comité de pilotage. Hugo Fourdin précise que l’inscription des corridors biologiques dans les Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) est importante car en cas de remembrement les parcelles concernées sont exclues du remembrement.

 6.      Pour le prochain comité de pilotage il faut inviter :

-         un représentant du Conseil général du pas de Calais

-         Un agriculteur en activité par commune

-         Un représentant de la DDE

-         Un représentant du syndicat de drainage

-         Un représentant de chacune des intercommunalités ( Flandres Lys, Artois Lys et Artois Com)

-         Un représentant du centre de Phytosociologie de Bailleul.

Le prochain comité de pilotage est fixé au :

 Jeudi  25 Septembre à 14h30 à Mont-Bernenchon.

 

 

Retour page comité de pilotage

Retour à l'accueil retour à l'accueil